Mise en place des hausses et visite de la ruche

Miel de printemps – Avril 2020

Je viens constater le bon développement de la ruche, avant de poser une hausse. La hausse permet à l’apiculteur de récolter le surplus de miel produit par les abeilles. Cette vidéo a été tournée début avril 2020, sur l’un de mes ruchers, à Querrien.

Mes ruches sont réparties sur le pays de Quimperlé, Tréméven, Querrien, Guiscriff et Lanvénégen.

Miel du Finistère, en Bretagne.

Emmanuel Porée, Apiculteur à Quimperlé

Miel d’été

Le Miel de châtaignier est accompagné d’une pointe de miel de ronce. La ronce et le châtaignier sont en fleuraison à la même période de l’année, ce qui entraîne ce doux mélange naturel effectué par les abeilles pendant leur récolte entre le mois de juin et de juillet.

La présence de la ronce permet d’adoucir légèrement le miel de châtaignier caractérisé par son odeur boisé ainsi que son goût corsé et robuste.

Ce miel reste très liquide et peut plus ou moins cristalliser à partir du mois de décembre.

Ce miel a clairement une prédominance de châtaignier. La ronce, quand à elle est plus ou moins présente en fonction de la faune qui entoure le rucher. Plus il y aura de ronce dans son environnement, plus le miel en contiendra.

  • Stimule et renforce le système immunitaire
  • Aide à lutter contre la fatigue et calme la toux
  • Aide à soigner les maux de gorges
  • C’est un aliment énergétique utilisé par les sportifs

Le miel de châtaignier est utilisé pour la particularité de sa saveur et de son arôme. Il permet de parfumer certaines pâtisseries, comme les biscuits, les gâteaux, les tartes et la fabrication du pain d’épices.

Il est également utiliser pour remplacer le sucre dans les boissons chaudes comme le lait, le thé et le café.

D’autres l’ajoute à des salades, des marinades, ou encore l’étalent sur des toasts de pain grillé.

%d blogueurs aiment cette page :