Le pollen

Le pollen que l’abeille récolte est nécessaire à son alimentation. Pour l’homme, il est un complément alimentaire de premier plan.

Lorsque l’on observe une fleur de près, on remarque assez rapidement les étamines terminées par des sacs, appelés anthères, renfermant une poussière colorée, le pollen.

Dans leur activité de butinage, les abeilles visitent certaines plantes et transportent leur pollen vers d’autres fleurs. Ainsi en récoltant un élément essentiel de son alimentation, l’abeille assure la reproduction des espèces visitées.

Le pollen est l’unique source de protéines de l’abeille.

La composition des pollens varie fortement en fonction de l’origine florale. C’est cette diversité que recherchent les abeilles pour équilibrer leur alimentation.

  • Glucides 27%
  • Protéines 23,7%
  • Eau 18,5 %
  • Substances cellulosiques 18%
  • Minéraux 5%
  • Lipides 4,8%
  • Divers 3%

Avec une telle composition, il n’est pas étonnant que le pollen soit considéré comme un complément alimentaire majeur. On considère que 100 gr de pollen correspondent à 500 gr de bœuf ou à 7 œufs. Il n’en faudrait que 30 gr pour couvrir les besoins alimentaires journaliers si l’on pouvait en tirer tous les composants actifs.

Ses principales propriétés en font un tonique et stimulant général, et un rééquilibrant fonctionnel naturel. Ses indications majeures sont les états de fatigue, les problèmes gastro-intestinaux et les problèmes génito-urinaires.

Lorsque l’on consomme du pollen directement, un grand nombre de grains ne sont pas du tout assimilés, car leur coque extrêmement résistante protège l’intérieur. Il faut alors un choc osmotique (différence de concentration importante en éléments entre l’intérieur et l’extérieur) pour que le contenu du grain puisse se répandre dans le milieu extérieur et être facilement assimilé. Le fait de plonger le pollen dans un liquide (jus de fruits, yaourt..) avant de le consommer peut ainsi améliorer son assimilation.

Il est recommandé de consommer une à deux cuillères à soupe par jour. Il faut noter que les effets ne se feront sentir qu’après une cure de plusieurs semaines.

La récolte du pollen

Pour récolter le pollen, l’apiculteur équipe toutes les ruches de trappes à pollen dont le principe est assez simple : l’abeille qui rentre à la ruche doit traverser une grille appelée peigne à pollen qui retient les pelotes accrochées sur ses pattes arrières. Les pelotes tombent, au travers d’un tamis, dans un tiroir inaccessible aux abeilles.

Conditionner le pollen

Il existe deux possibilités de conditionnement : à l’état sec ou surgelé.

L’ avantage du pollen congelé, est qu’il font en bouche ce qui le rend très agréable. Il garde également toutes ses qualités nutritives contrairement au pollen déshydraté.

Publié par apiqle

Apiculteur et producteur de gelée royale. Production locale du Finistère sud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :